Berry Bros Demerara 1975

87,00

Average score

Bottle Profile
Distillery Demerara Distillers Ltd
Origin Guyana
Bottler Berry Bros
Type Pure Single Rum (100% pot still)
Alcohol By Volume 46%
Sugar Measured
Description tropical and continental aging, bottled by Berry Bros. & Rudd
Review 2

Rieviews

Review by "Lance" Score: 89

While the 1975 37-year old rum issued by Berry Bros isn't actually one of their "Exceptional Cask" series, it remains one in all but name and is one of the best of the Demeraras coming out of the 1970s, taking its place in my estimation somewhere in between the Norse Cask 1975 and the Cadenhead 1975, maybe a shade behind the Velier PM 1974 and the Bristol Spirits PM 1980. It could have been even better, I think, if it had been a tad stronger, but that in no way makes it a lesser rum, because for its proof (46%) and its profile (Port Mourant), it's quite a wonderful rum.

Nose: Smooth, heavenly notes of licorice and wax, some well polished wooden furniture, molasses and burnt brown sugar. It gets deeper as it rests, more pungent and well rounded, adding some oak, leather, sawdust and deep dark fruitiness. These then give way to cinnamon, nutmeg, cherries and coffee grounds in a lovely, well-integrated series of smell that makes re-sniffing almost mandatory.

Palate: 46% is not problem and makes it very approachable by anyone who doesn't like cask strength rums (which may have been the point). Strong and heated attack, slightly sweet, more licorice, vanilla, breakfast spices, molasses-soaked brown sugar, tied together with sharper citrus and fruity notes...half-ripe mangoes or guavas, just tart enough to influence the taste without overwhelming it. With water there's some ripe sultanas and butterscotch to round things off.

Finish: Reasonably long and spicy; those grapes are back, some white guavas, licorice and toffee, brown sugar, a flirt of vanilla. Not the most complex endgame, just a very good one.

Thoughts: It's a firm and very tasty rum of excellent balance and complexity - it doesn't try for overkill. What it does do is present a great series of flavours in serene majesty, one after the other, showcasing all the well-known elements of one of the most famous stills in the world. Any maker would have been proud to put this out the door.

Review by "Cyril" Score: 85

Nose: Il se dégage de ce rhum une odeur à la fois chaleureuse et élégante, mais aussi intense, qui s’ouvre pleinement après quelques minutes de repos. On reconnait d’emblée la marque de fabrique de l’alambic Port Morant : une odeur de cire caoutchouteuse, de vernis ou encore de peinture fraîche où se mêlent épices, mélasse et réglisse (anis), avec cette odeur boisée assez spécifique, marqué et ancienne, une odeur rappelant ces vieux meubles prisonniers des maisons de nos ancêtres. On se sent bien au dessus de ce verre, plus on patiente et plus il nous parle de son passé, plus il nous dévoile de son histoire et de ses tourments, est le moins que l’on puisse dire est qu’il très démonstratif! Il dévoile même un arôme animale, si caractéristique de certains vieux vins rouges : du musc, de la viande crue, du cuir… On ne peut que rester humble devant autant de sagesse, et on ne peut que se sentir en confiance, comme réconforté.

Palate: C’est donc déjà conquis et avec une certaine confiance que le rhum arrive en bouche, tout aussi chaleureux que le nez, avec un petit côté nerveux tout de même, une pointe de piquant mais tout juste assez douce pour ne pas nous sortir de notre rêverie. Du chêne à profusion (tanins), des fruits secs (surtout du raisin), une certaine amertume apportée par de l’orange, et une liste impressionnante d’épices (dont la cannelle et la muscade, et un côté salé/poivré) et une pointe de réglisse. Tout est merveilleusement mélangé, mais sans tomber dans la facilité, chaleureux et intense à la fois.

Finish: La sortie est très longue et épicée, avec un boisé toujours aussi présent et fort mais très bien équilibré. Le raisin refait une apparition salvatrice avant de laisser un gout apaisant en bouche, ponctué par une touche de sucre brun légèrement brûlé. La conversation prend fin sur ces belles notes et appelle déjà au verre suivant, seule solution pour poursuivre les (d)ébats déjà entamés.

Thoughts: Les arômes sont chaleureux et intenses et nous rappellent sans nul doute une maturité exemplaire. Des rhums de cet âge il en existe à l’identique chez d’autres embouteilleurs, citons comme exemple celui de Bristol Classic (Port Mourant 1980) ou encore le Cadenhead Green Label 1975, mais s’il en fallait un seul, s’il fallait se faire plaisir sur une bouteille (car ce n’est pas donné), alors le Berry Bros serait le choix ultime. Et pour ce luxe vous pourrez même poursuivre le rêve un long moment le nez au dessus du verre vide, succès garanti.

Return to list