La Favorite Privilège

83,00

Average score

Bottle Profile
Distillery La Favorite
Origin Martinique
Bottler none
Type Agricole Rhum (artisanal column)
Alcohol By Volume 40%
Sugar Measured
Description
Review 2

Rieviews

Review by "Serge" Score: 86

The little distillery La Favorite makes only 2500 bottles of this very old rhum agricole per year. It’s a vatting of rare rhums aged 30 to 35 years.

Nose: rather hot at first nosing, which is surprising, but also very elegant and complex, delicately grassy as a true agricole should be. Also whiffs of pencil shavings, a little butterscotch and quite a lot of dark chocolate. High-end, definitely, relatively dry and kind of anti-Zacapa.

Palate: really punchy for both its age and its strength, more rustic on the palate, yet stylish. Sugar cane, bitter oranges, grass and herbs, hay, with quite a lot of cane juice left after all these years. We’re extremely far from the rather cloying commercial rums that can be found for the same price (around 200€).

Finish: long, perfectly balanced, on melon skin and sugar cane, with a lingering grassiness and even an earthy side, always welcome.

Thoughts: fully authentic, without excessive vanilla or coconut. I like it a lot.

Review by "Cyril" Score: 80

La robe de ce rhum est très impressionnante, lourde et d’un acajou sombre tirant sur le précieux rubis. très sombre… l’atmosphère est changeante au dessus du verre et l’impression irrémédiable et frissonnante d’être au dessus d’un nectar plutôt que d’un pur jus. Un réseau de larmes épaisses et tout aussi impressionnantes imprègne les parois de mon verre et semble vouloir attaquer la matière.

Nose: Le nez est ample et concentré mais d’une douceur impressionnante, et semble coller in situ à chaque nouvelle inspiration, chaleureux comme on peut l’imaginer, peut-être trop même. Du fruit noir à profusion (pruneau), secs (raisin, datte, figue), confits et rôtis, de la vanille qui semble flotter au dessus du verre et des épices si douces et fondues, et surtout chaleureuses, qu’à l’instant suivant vous êtes transporté dans votre enfance devant un pain d’épices fumant tout juste sorti du four. Apparaissent des notes torréfiées, des notes noires de réglisse mais toujours finement délivrées, fondues et tout en souplesse. Avec plus de repos on trouve de la cerise noire confite (celle de la forêt noire) qui donne au nez un côté fruité et sucré très agréable et rond, mais qui sléloigne d'un rhum.

Palate: En bouche, l’impression est d’une douceur inouïe et d’une souplesse impressionnante. Même le boisé, pourtant éprouvé durant soit disant une trentaine d’années, est flottant, souple et léger comme une plume. La bouche est légèrement tannique mais très sirupeuse, avec cette impression de boire un rhum arrangé (infusé?) plutôt qu’autre chose ; Tout est toujours aussi fondu et caramélisé, on reconnait aisément la vanille et les épices, toujours aussi douces, et de la réglisse qui donne une légère tenue. Le petit 40° montre ses limites et la dégustation semble à ce moment comme suspendue. Comme si arrivé au moment de l’intrigue, on vous retirait un livre des mains, violemment et sans raison apparente…

Finish: La fin de bouche s’en retrouve forcément biaisée, moyennement longue et toujours chaleureuse et bienveillante avec un peu plus de réglisse et d’épices ; les tanins se font plus présents aussi mais toujours tout en retenu et bien accompagné par ce fruité toujours présent. Très belle persistance qui laisse un arrière gout fort agréable et plus fruité pour finir sur une très belle note. Le rhum a l’air d’aller crescendo, se donnant corps et âme dès le départ et montrant quelques signes de fatigues sur la fin, un peu essoufflé par une course de fond. Là où l’attend le plus, pour un final tout en beauté, il est efficace et fait son boulot, mais il manque quelque chose pour marquer l’instant.

Thoughts: Un rhum très gourmand, arrangé avec des fruits confits par La Favorite, d'où le sucre très présent en bouche. Les 40° font vraiment mal, dommage.

Return to list